Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.

Havres de paix et de recueillement: les ermitages et les sanctuaires

Lorsque la domination romaine cesse, la Méditerranée occidentale est à nouveau en proie à l'insécurité. Les villes côtières qui ne sont pas dûment fortifiées sont de plus en plus souvent  attaquées et pillées. Les habitants de l'île d'Elbe décident de quitter l'île ou, par villages entiers, de s'installer dans les zones montagneuses, moins accessibles, pour fuir la menace.

Dans les endroits les plus isolés on voit aussi naître des ermitages où les moines vivent en tout petits groupes, voire seuls. Ce sont les romitori, des ermitages souvent installés dans des sites d'une grande beauté où il est encore possible de trouver la paix et la sérénité auxquelles tendaient ces saints hommes. Le plus ancien, et le plus célèbre, de ces ermitages est le Romitorio di San Cerbone. C'est ici, dans ce qui ne fut sans doute qu'une grotte ensuite transformée en chapelle, que saint Cerbon, évêque de Populonia, se retira en 572 pour échapper aux Lombards. Pendant la Contre-Réforme, entre le XVIe et le XVIIe s., certains de ces ermitages furent consacrés au culte de la Vierge et transformés en sanctuaires, tout simples mais d'une beauté envoûtante. Situé près de Marciana, à l'ombre d'un bois de châtaigniers, le sanctuaire médiéval de la Madonna del Monte fut construit avec de gros blocs de granite entre le XIIIe et le XIVe s. et rebâti au XVIe s. On peut y voir une Vierge du XVe s. peinte sur granite et, dans l'abside, des personnages attribués au peintre Sodoma. Intéressants également, le clocher crénelé de style éclectique du XXe s. et les chapelles qui jalonnent la route d'accès aménagée en chemin de croix. À coté du
sanctuaire se trouve l'ermitage qui accueillit saint Paul de la Croix ainsi que Napoléon qui y fit un bref séjour en 1817. Le sanctuaire de la santuario-della-madonna-delle-grazie-capoliveri-elbaMadonna delle Grazie à Capoliveri  est un bâtiment du XVIe s. à plan en croix latine, petite coupole couverte d'écailles et clocher orné d'éléments orientalisants sur la flèche. D'après la légende, il fut habité par des ermites compagnons de Mamilien qui s'était installé dans l'île de Montecristo après le Ve s. À Lacona on visite le sanctuaire de la Madonna della Neve construit au XVIe s. au-dessus d'une structure romane et remanié à plusieurs reprises entre le XVIIe et le XXe s. Le sanctuaire de la Madonna del Monserrato, santuario-madonna-del-monserrato-isola-elba avec sa coupole chaulée tout simple, fut bâti en 1606 à la demande de José Pons y Léon, gouverneur de Porto Longone (Porto Azzurro), en souvenir du sanctuaire catalan de Montserrat. Comme ce dernier,
il renferme une effigie de la Vierge Noire. La petite église est ouverte deux fois par an, à l'occasion des fêtes mariales du 8 septembre et du 8 avril. Le sanctuaire Santa Caterina d'Alessandria, à Rio nell’Elba, date probablement du XVIe s. Utilisé comme ermitage, il abrite aujourd'hui un centre destiné aux artistes européens et un jardin botanique. Katalonien zu erinnern. In ihrem Inneren befindet sich, analog zu der in Spanien vorhandenen, eine Schwarze Madonna. Dieses Kirchlein wird jedes Jahr anlässlich der Jahrestage des 8. Septembers und des 8. Aprils geöffnet. Die Wallfahrtskirche Santa Caterina d'Alessandria in Rio nell’Elba stammt wahrscheinlich aus dem 16. Jh.; sie wurde auch als Klause benutzt und ist heute Sitz eines Zentrums für europäische Künstler und eines botanischen Gartens.